Bilan d'orientation reprise d'études

Reprise detudes - Bilan orientation reprise études
La plateforme Parcoursup a accueilli de très nombreux candidats s’inscrivant dans une démarche de reprise d’études. Parmi les 125 092 candidats qui ne sont ni lycéens préparant un baccalauréat français ni étudiants en réorientation, 109 224 candidats en reprise d’études ont confirmé un ou plusieurs vœux. Cela traduit une demande particulièrement forte d’accès à l’enseignement supérieur de la part d’un public nouveau, qui témoigne de l’attractivité des formations du supérieur et appelle des réponses spécifiques.Les évolutions économiques et technologiques ont rendu caduques les analyses prospectives censées prédire les besoins du marché du travail. 85 % des métiers « du futur » (2030) n’existeraient pas encore (Institute for the future, 2017).Le modèle où une qualification professionnelle assure un métier n’est donc plus valable. Aux savoirs, savoir-faire et savoir être, doit désormais s’ajouter le « savoir évoluer », dans le monde professionnel notammentLes jeunes doivent donc acquérir des compétences qui leur permettront de s’orienter tout au long de leur vie et ainsi, détenir les compétences pour s’adapter aux évolutions économiques rapides.En France, selon une étude de la Sofres parue en janvier 2016, l’orientation est un casse-tête pour 79 % des 16-25 ans. Qu’ils se destinent à des études courtes ou longues, les jeunes se posent tous la même question : quels sont les métiers qui recrutent et quelles compétences faut-il détenir pour décrocher le poste ? Plus largement la question que se pose la société est la suivante : comment préparer les jeunes pour des métiers qu’on ne connaît pas encore.En France les résultats de l’enquêtePIAAC (OCDE, 2014)19 montrent que:
  • 35,1 % des salariés français font un métier pour lesquel ils n’ont pas de qualification adéquate ;
  • 23,4 % des salariés exercent un métier pour lequel un niveau de qualification plus élevé est normalement exigé, autrement dit, ils sont sous-qualifiés pour ce métier ;
  • 11,7 % exercent un métier qui requiert un niveau de qualification inférieur. En d’autres termes, ils sont surqualifiés.
Le changement et les incertitudes ne sont pas uniquement au niveau des emplois. Ils sont également au niveau des compétences nécessaires. La demande, par les entreprises, de compétences moins avancées donc pouvant être remplacées par la technologie, diminue. Parallèlement, la demande de compétences cognitives avancées, de compétences socio-comportementales et de combinaisons de compétences associées à une plus grande adaptabilité augmente.De nombreuses études montrent que les employeurs attendent de leurs futurs employés qu’ils aient des compétences transversales y compris la capacité de communiquer efficacement, de travailler en collaboration et avec souplesse, d’apprendre rapidement au travail, de prendre des décisions autonomes et de résoudre des problèmes, ainsi que des compétences plus complexes à évaluer : la capacité à travailler en groupe ou en équipe, à savoir utiliser les « codes sociaux », à se conformer aux règles de l’entreprise, à faire preuve de créativité, à gérer et résoudre des incidents et à savoir s’adapter à des aléas, des situations d’urgence, etc.

40 ans d'expertise

Plus de 10.000 bilans d’orientation scolaire effectués.

Nos tests d’orientation scolaire

Exclusivement pour nos clients
Deux tests psychologiques uniques et propriétaires

Des spécialistes Parcoursup

Un coach d’orientation expert : Alexandre de LAMAZIERE

Un service fiable

Fournir l’information adaptée à votre enfant qui prend en compte l’évolution constante du système éducatif

Bilan orientation "Reprise d'études"

Il sera effectué par notre directeur Mr Alexandre de LAMAZIERE dans le cadre d’un bilan de compétences professionnel prenant en compte les « softs skills » demandés par les entreprises.Avec lui, vous allez acquérir : 1. La connaissance des itinéraires de formation 2. La connaissance des métiers 3. La connaissance de soiCe bilan orientation spécifique créé par ODIEP est un service qui consiste à présenter les différentes filières dans lesquelles le jeune pourrait s’insérer en fonction de son parcours académique antérieur, des ses intérêts, de sa personnalité et de différents autres paramètres qui peuvent être déterminés grâce à de nombreux tests psychométriques, des questionnaires d’intérêts et notre propre documentation compilée depuis 1978. L’objectif principal est de créer un projet d’études réaliste qui convient aux motivations, à la personnalité et au son niveau académique du jeune.

Avec ODIEP,
vous acquérez estime
et confiance en soi

Contactez-nous

Contacter ODIEP pour plus d’informations

  • 10 rue de Laborde, 75008 Paris
  • 01 42 65 37 18

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Fermer le menu