Contact

01 42 65 37 18
Organisme agréé par l'Etat

Nos services

Pourquoi la réforme de l’Université est-elle critiquée ?



Le projet de loi « orientation et réussite des étudiants » a été voté ce mardi 19 décembre dernier par l’Assemblée nationale, il a suscité de nombreux débats. Le député Les Républicains Patrick Hetzel, a reproché au gouvernement de faire « prendre des risques aux bacheliers et à leurs familles, qui seront les cobayes d’une expérimentation conduite à marche forcée pour la rentrée prochaine ». Les députés de La France Insoumise se sont aussi insurgés : « On nous propose d’ajuster le nombre d’étudiants au nombre de places disponibles, alors que, pour notre part, nous voulons faire exactement l’inverse« . Ce à quoi a répondu La République En Marche : « Nous ne somme pas dans Astérix, mission Cléopâtre ! Nous n’avons pas de potion magique ! Nous ne pouvons pas créer des universités en six mois ! ».

De vives critiques surviennent aussi sur les attendus. Le premier cycle universitaire sera accessible à tous les étudiants ayant eu le baccalauréat mais sera précédé d’une « procédure nationale de pré-inscription« , pendant laquelle « les caractéristiques de chaque formation sont portées à la connaissance des candidats » et pourra être « subordonnée » d’une demande de « remise à niveau« . La Fage, première organisation étudiante qui a soutenu la réforme mais elle met tout de même en garde contre la marge de manoeuvre qui est offerte aux universités dans le « cadrage » de cette réforme, en effet certaines pourraient l’utiliser de manière nuisible, ne profitant pas aux étudiants.



 

< Faire des études dans le luxe : pour quel profil ? La drogue : un risque pour la réussite scolaire et professsionnelle des jeunes ? >