Contact

01 42 65 37 18
Organisme agréé par l'Etat

Nos services

Les nouvelles propositions de la réforme APB

 

 



 

 

Selon une étude de l’Ifop menée pour le Figaro Etudiant 80% des lycéens de terminale et des étudiants sont actuellement favorables à une « réforme du système APB en instaurant des prérequis dans le choix d’une filière ». Un sondage mené par le journal l’Etudiant révèle que sur 1700 bacheliers sondés 31,55% qualifient la procédure APB « d’injuste« , 27% « d’angoissante« , et 17,1% « d’opaque« . Dans un rapport paru le 19 octobre la Cour des comptes estime qu’une réforme APB doit être menée « sans délai », elle met aussi à jour un paradoxe car en effet « la difficulté majeure d’APB réside dans la nécessité d’opérer un classement des candidatures pour les licences universitaires, alors que celles-ci sont censées être non sélectives« . Cette réforme est justement prévue pour décembre 2018. D’après la concertation qui a eu lieu ce jeudi dernier différentes propositions ont été faites, consistant à accompagner les jeunes de la 6ème à la terminale inclus tout en leur relayant une meilleure information en matière d’orientation et en donnant un rôle plus importants aux professeurs principaux. Aussi il a été proposé de développer des tests d’orientation et des Moocs ainsi que de changer le calendrier afin que les candidats reçoivent leurs résultats bien avant le bac. Enfin il y aurait plus de formations dans le choix APB, toutes les formations publiques rentreraient ainsi en ligne de compte ; plus de filières seraient créées pour les filières en tension et les formations seraient plus adaptées au profil des élèves. Concernant la forme de sélection qui donnera suite au système APB, Daniel Filâtre a évoqué 4 propositions : le libre accès, le libre accès avec recommandation, l’accès avec prérequis et la sélection.

 

< Projet professionnel : pourquoi consulter un connseiller d'orientation ? 3 points sur la formation en journalisme : profil, niveau d'étude et contenu métier (1/2) >