01 42 65 37 18
Organisme agréé par l'Etat

Nos services

UNE AUGMENTATION CONSIDERABLE DES ETUDIANTS

14 mai 2017

Enseignement supérieur : des étudiants toujours plus nombreux

étudiants
En 2025, il y aurait 350 000 étudiants de plus qu’en 2015 d’après les dernières projections du ministère de l’Enseignement supérieur.
Alors que 58 000 inscriptions supplémentaires ont déjà été enregistrées dans l’enseignement supérieur à la rentrée 2016, la hausse des effectifs étudiants devrait se poursuivre dans les prochaines années. Si les tendances actuelles en matière de dynamisme démographique, d’orientation et de poursuites d’études se prolongent, l’enseignement supérieur pourrait compter 2,9 millions d’inscriptions d’étudiants à l’horizon 2025 soit 14% de plus en dix ans. L’université serait particulièrement concernée par la hausse des effectifs. Dès 2020, un million d’étudiants en licence Il pourrait y avoir 2 912 000 inscriptions d’étudiants dans l’enseignement supérieur à l’horizon 2025, soit 361 000 inscriptions supplémentaires par rapport à 2015. Hors doubles inscriptions des étudiants de CPGE à l’université, cela équivaut à 350 000 étudiants supplémentaires. L’université (hors IUT) gagnerait 238 000 inscriptions d’étudiants supplémentaires, soit une hausse de 16% en dix ans. A l’université la hausse profitera davantage au cursus licence, avec 1 000 0000 étudiants attendus dès 2020 (+18% par rapport à 2015). La hausse serait moindre en master (+14%) et en doctorat (+1,7%). La croissance des effectifs est plus modérée dans les trois autres filières post-bac principales, à savoir les IUT (+10,7%), classes préparatoires aux grandes écoles (+9,6%) et les STS (+6,8%). Par ailleurs les effectifs seraient aussi dynamiques dans les formations d’ingénieurs non universitaires mais aussi les écoles de commerce, facultés privées, ENS, écoles paramédicales, écoles d’art, de journalisme ou d’architecture. Tout cursus confondus, l’ensemble des disciplines seraient concernées par la hausse des effectifs, toutefois ils seraient particulièrement dynamiques en sciences et STAPS (+98 700 étudiants), en lettres et sciences humaines (+81 000). Une hausse essentiellement prévue sur 2017, 2018 et 2024 Due aux naissances nombreuses survenues en 2000, 2001 et 2006, la croissance du nombre de bacheliers devrait être particulièrement forte en 2017, 2018 et 2024. Ces prévisions supposent toutefois qu’aucune nouvelle réforme n’affecte les lycées, les établissements d’enseignement supérieur ou les différents cursus d’études, rappelle la note du ministère. Or, les deux candidats au second tour de l’élection présidentielle se disent favorables à une sélection à l’entrée de l’université ce qui pourrait remettre en cause ce scénario.

< Ecole Ingénieur + MBA Ecole de cinéma d'animation 2017 >