Contact

01 42 65 37 18
Organisme agréé par l'Etat

Nos services

« 1 étudiant sur 3 effectue un stage lors de ses études supérieures » : combien reçoivent une gratification ?



Selon le ministère de l’Enseignement supérieur, seul un étudiant sur 3 effectue un stage lors de ses études supérieures, et ce depuis quelques années. Ce stage peut durer au maximum 6 mois, renouvellement compris, par année scolaire. Selon le type (professionnel et général) et le niveau d’études les étudiants feront des stages de plus ou moins longue durée. Au palmarès les élèves en licence professionnelle et en études d’ingénieurs sont les plus nombreux à réaliser des stages, qui sont généralement supérieurs à deux mois. A partir du moment où il dure plus de deux mois (44 jours ou 308 heures cumulées dans une même entreprise et année scolaire), le stage est gratifié à hauteur de 554,40€/mois.

Seulement 15% des étudiants en licence suivent des stages. Les élèves en formation d’ingénieur sont les mieux rémunérés, ils sont 55% à percevoir une gratification de plus de 600€. Les plus nombreux à être rémunérés sont les étudiants en licence professionnelle, néanmoins leur gratification est inférieure à celle de leur camarades en formation d’ingénieurs. Parmi toutes les formations confondues, DUT, licence générale, licence pro, master, formation d’ingénieurs et IEP (Institut d’Etudes Politiques), ils sont 24%, soit 1/4 des stagiaires à recevoir une gratification de plus de 600€.

Selon le ministère seulement 2/3 des stages se réalisent dans la région d’études, les étudiants ingénieurs et les étudiants IEP sont ceux qui se mobilisent le plus en dehors de leur région ou à l’étranger. Alors que seulement 1 étudiant sur 10 en DUT, licence générale et master qui partirait à l’étranger.

< Ce que le coaching scolaire apporte à votre enfant Réforme du bac : le gourvernement veut supprimer les filières S, ES et L >